Claire in KZ

06 décembre 2013

Produits locaux : que tester ?

A votre arrivée à Almaty, si ce n'est déjà fait, n'hésitez pas à aller faire un tour au restaurant kazakh ou ouzbek (les deux cuisines y sont servies indifféremment). Je recommande plus particulièrement Alasha, où vous aurez en bonus un spectacle de danse, et où les serveurs ont l'habitude des étrangers et sauront vous conseiller et vous introduire à la gastronomie locale ; et Zhety Kazna, au rez-de-chaussée, qui est à mon avis l'un des meilleurs restaurants de la ville (l'étage offre un menu plus cosmopolite, avec poisson frais et sushis, mais là n'est pas le propos de ce billet).

Là, choisissez :

un assortiment de viande froide de cheval,

des pains frits (borsak),

des samsas fourrés à l'agneau et à l'oignon,

P1060455

une soupe de nouilles légèrement épicée (lagman),

des mantys (gros raviolis bouillis garnis de viande et de légumes),

des shashlyks (brochettes de viande),

P1060519

également possibles à préparer en barbecue en extérieur (un des loisirs préférés des Kazakhs) :

P1010770

un plov (riz mélangé ouzbek) ou un beshbarmak (plat national kazakh composé d'une viande, cheval ou agneau, sur un lit de pâtes au jus).

P1010733

P1030109

Accompagnez le tout d'une salade, et vous aurez un menu typiquement local. On retrouve d'ailleurs ce type de menu (en plus fastueux) lors des mariages et de toute autre occasion festive, inaugurations, etc.

P1020365

Table de mariage (avant le début des festivités : les plats principaux, beshbarmak, poisson de lac, etc, ne sont apportés qu'ensuite).

P1060449

Intérieur d'Alasha.

P1060526

Danseuses à l'extérieur d'Alasha (l'été, on dîne en terrasse).

***

Si vous habitez Almaty, n'hésitez pas ensuite à tester les produits suivants, dont certains m'ont régalée pendant quatre ans, et dont je viens seulement de découvrir d'autres. D'une manière générale, goûtez tout ce qu'on vous propose ! Vous aurez de bonnes surprises. (Bon, aussi parfois des surprises tout court, comme avec le lait de chamelle ou le fromage à base de lait de jument... ^^; Mais tel n'est pas le propos de ce billet.)

Les différentes variétés de courges et potirons (bien plus nombreuses que chez nous).

Les différentes variétés de céréales : lentilles, orge, millet, riz de toutes les couleurs, on trouve de tout dans le moindre supermarché.

Les betteraves rouges : elles sont vendues crues. Cuisez-les dans leur peau pendant environ deux heures (selon leur taille). Elles s'éplucheront ensuite très facilement. (Par contre mettez des gants, car ça tache.) Délicieuses en salade, ou en soupe.

Le tvorog (sorte de cottage cheese), délicieux en dessert avec du miel.

Le miel : du bon miel de montagne ! Le Bazaar en offre une grande sélection, au rez-de-chaussée au fond à gauche, et les producteurs vous le font tester sur de petites languettes. C'est une tuerie, j'en consomme à moi seule deux kilos par an.

Les petites graines : sésame, pavot... qui coûtent un bras chez nous et presque rien ici ! Super pour les biscuits et les gâteaux.

Les fruits secs : un peu chers ici aussi, mais avec une telle variété, et tellement délicieux ! Les Kazakhs les servent avec le thé, n'hésitez pas à essayer, ça va très bien ensemble. Si l'hygiène vous préoccupe (et il est vrai qu'au bazaar tout le monde met les mains dedans, et que d'autre part, à force d'être exposés aux intempéries, ils deviennent un peu durs), achetez-les en sachet à Ramstore ou à Interfood. Les raisins secs ouzbeks sont particulièrement célèbres.

L'agneau et le mouton : leur viande est ici plus tendre et plus parfumée que chez nous. Cela tient paraît-il à l'herbe qu'ils broutent. Certains trouvent l'odeur et le goût trop forts, pour moi c'est juste bien. Essayez ! 

P1030114

Le jus de grenade fraîchement pressée : 500 KZT la bouteille au bazaar. Super bon pour la santé.

Chez le traiteur : les samsas, les baursak (sortes de petits pains frits salés), les piroshki (gâteaux salés russes fourrés au chou ou autres garnitures). Chez le traiteur turc (Ramstore) : le borek, sorte de gâteau salé composé d'une pâte finement feuilletée et de fromage.

P1030225

Chez le boulanger : n'hésitez pas à tester le pain noir, celui qui ressemble à une brique. Archicomplet, il est délicieux avec du beurre et de la confiture ou du poisson mariné. Les Kazakhstanais en consomment beaucoup plus que de pain blanc. On le dit très bon pour la santé (et je le constate : avec ce pain, on digère beaucoup mieux !). Je le tranche, je le mets dans une boîte hermétique, et je le garde facilement une semaine au frigo, d'où je n'ai plus qu'à le sortir pour le toaster. Sinon, j'aime bien le pain en forme de marguerite vendu au Ramstore (demandez le "romashka"). Il a une mie aérienne et il se conserve facilement deux ou trois jours à température ambiante, dans un sachet, sans perdre sa texture.

P1020881 

Le pain traditionnel kazakh, nan ou lipioshka : à déguster rapidement car il sèche vite ! Délicieux avec des shashliks.

P1010750

La viande de cheval : et plus particulièrement le steak de cheval. Du moins, si l'idée de manger du cheval ne vous rebute pas. C'est absolument délicieux, presque meilleur que le boeuf, tendre, et beaucoup moins gras ! Si vous n'en avez jamais cuisiné, testez-le au restaurant. Je recommande particulièrement deux établissements spécialisés dans cette viande : dans le style pierrade, Line Brew sur Furmanova (qui sert avec ça une très bonne bière), et dans le style barbecue, le Favor Gril Bar sur Al Farabi. 

Et si vous êtes téméraires...

P1020942

 

Vous avez bien vu : ceci est une tête d'agneau. Vous avez peut-être entendu des légendes comme quoi on allait vous obliger à en déguster un oeil au premier mariage venu. Rassurez-vous, il y aura toujours dans l'assistance quelqu'un (en général un papy ou une mamie) qui sera ravi de pouvoir le faire à votre place. Pour faire plaisir à vos hôtes, acceptez tout de même un bout de joue ou de cervelle : ce sont deux morceaux tout à fait mangeables...

Posté par Clairekaz à 15:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


05 décembre 2013

Vues récentes d'Almaty

Je me souviens que plusieurs lecteurs de ce blog m'ont confié avoir particulièrement apprécié d'y trouver des photos de la ville d'Almaty, pour "voir comment sont les rues".

Je vous mets donc deux ou trois photos récentes. Comme vous pouvez le constater, il neige et c'est plutôt joli, surtout le soir quand les lumières s'allument ! Il ne fait pas encore trop froid, les températures oscillent entre 0°C et -5°C.

almatyneige

almatydenuit

almatydenuit2

Posté par Clairekaz à 10:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

12 octobre 2013

La chasse à l'aigle

A Almaty, il est possible d'assister à des démonstrations de chasse à l'aigle. Les photos ci-dessous sont issues d'une démonstration effectuée en avril 2013 dans un complexe de loisirs sur la route du Big Almaty Lake (il y en a plusieurs sur ce chemin).

P1050411

Dans la nature, les aigles ne chassent pas les loups. Dresser les aigles à le faire offre aux chasseurs l'avantage de l'effet de surprise : pris de court par cette attaque venue du ciel, le loup, tétanisé, se laisse déchirer les entrailles sans trop réagir. Les aigles tuent avec leurs serres, qui ressemblent à de vrais petits poignards, voyez ci-dessous...

P1050432

P1050435

Ne vous inquiétez pas, il est déjà mort... ^^;

P1050444

P1050431

P1050443

Les chasseurs ne dressent pas que des aigles : ils nous ont aussi fait une démonstration de fauconnerie, et, ce qui est plus inattendu, de chasse à la chouette ! Il faut savoir qu'avec le petit casque qui les aveugle, ces animaux sont totalement inoffensifs, ne s'envolent pas, et ne mordent pas. Le public était invité à nourrir le faucon avec des poussins déchirés en morceaux et devinez qui s'y est collée ? ^^ (Pas de photo malheureusement.)

P1050412

P1050413

Celui-ci n'avait pas peur des hommes et était plutôt mignon, mais on nous a expressément recommandé de ne pas le toucher. Son bec tranchant peut paraît-il vous arracher un doigt en moins de deux...

P1050426

Du poussin mort plein le bec...

P1050421

P1050455

Ce vautour ne chassait rien, il se baladait juste tranquillement sur la pelouse...

En remontant le chemin de ce complexe de loisirs, on peut visiter un petit zoo qui présente des espèces endémiques au Kazakhstan, loups et chiens :

 

P1050458

 

P1050462

 

P1050464

Enfin, vous pouvez déjeuner dans un des nombreux restaurants qui jouxtent la route du Big Almaty Lake : je vous mets des photos du samovar pour le thé et du dessert, exceptionnellement somptueux ce jour-là.

 

P1050468

Quand on veut régler la chaleur du samovar, il suffit, m'a-t-on dit, de recouvrir sa cheminée d'une botte retournée...

 

P1050469

Desserts traditionnels kazakhs, à base de farine, de miel et de fruits secs. Délicieux avec le thé !

Posté par Clairekaz à 14:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 octobre 2013

Exposition de kimonos au Musée National

Jusqu'au 17 octobre, les oeuvres d'un M. Kobayashi sont exposées au Musée National, sur Furmanova, un peu plus bas que le Ramstore (vous reconnaîtrez le musée à sa grande coupole bleue). Il a représenté les quatre saisons et divers phénomènes naturels sur des kimonos richement décorés. La plupart de ses oeuvres datent d'une vingtaine d'années. C'est vraiment très beau à voir. 

Si ce n'est déjà fait, profitez-en pour visiter les collections permanentes, qui comprennent de vrais poils de mammouth, entre autres curiosités. Et n'oubliez pas d'aller faire un tour dans les boutiques de souvenirs. 

Comme l'entrée ne coûte que 100 KZT (environ 5 cts d'euros), il serait dommage de s'en priver !

P1060713

P1060716

P1060717

P1060720

P1060723

Posté par Clairekaz à 13:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

02 octobre 2013

Ouralsk

L'année dernière, à peu près à la même époque qu'aujourd'hui, j'ai eu l'occasion de visiter la ville d'Ouralsk, au Nord-Ouest du Kazakhstan. Elle restera probablement LE coup de coeur de mon séjour dans ce pays. C'est une ville à l'architecture très particulière, qui évoque fortement Saint-Pétersbourg avec ses maisons colorées, mais à taille plus humaine.

Ce voyage a aussi été une expérience unique car j'ai eu l'occasion de monter dans un vieil avion auquel on accède par l'arrière, un avion comme on n'en fait plus, de la compagnie Scat... et je peux vous dire qu'on a serré les fesses tout le trajet : les accoudoirs étaient branlants, les dossiers se rabattaient sur les voisins de derrière, et de l'eau tombait du toit sur nous autres passagers ^^; Aussi, je ne le recommande qu'aux amateurs de sensations fortes. Ici, tout le monde préfère prendre d'autres avions, enfin quand on a le choix (le seul hic étant qu'il n'y en a pas tous les jours) !

P1030308

L'histoire d'Ouralsk a vu passer pas mal d'événements militaires ainsi que l'écrivain Pouchkine, qui y rédigea une partie de son roman La Fille du capitaine. Conséquence logique : une avenue Pouchkine traverse la ville, et vous pouvez aussi loger à l'hôtel Pouchkine.

Place aux images :

P1030312

P1030314

P1030315

P1030316

P1030321

P1030322

P1030330

P1030336

P1030444

P1030450

Posté par Clairekaz à 10:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


17 septembre 2013

Vivre à Almaty avec un chien

J'avais déjà abordé ce sujet au début du blog, il y a trois ans. Mais depuis les choses ont un peu changé. Je ne souhaite pas aborder ici l'aspect administratif du problème, mais bien l'aspect pratique.

Quand je suis arrivée ici, Dolly était la seule chienne du quartier à se promener au bout d'une laisse. Le reste de la population canine se divisait entre les meutes de chiens errants qui traversaient la ville en aboyant le soir, et les gros chiens de garde qui passaient leur vie dans les jardins des grandes propriétés ou à la campagne, attachés à une chaîne. Et la plupart du temps, les gens avaient peur des chiens. Les Kazakhs surtout (les Russes sont en général plus cool sur la question). 

Mais en l'espace de trois ans, la démographie canine a augmenté, proportionnellement au niveau de vie des Kazakhstanais. Maintenant, Russes et Kazakhs en possèdent, indifféremment. Parmi mes voisins, c'est vraiment 50/50. Les petits chiens sont à la mode : Spitz, Chihuahuas, Yorkshires et Carlins ont envahi les trottoirs aux heures de promenade. Et certaines personnes sont prêtes à importer de Russie la race de leur choix, quand elle ne figure pas parmi les précédentes. Aussi l'offre les concernant est-elle de plus en plus variée.

 

Donc voici quelques conseils pour bien gérer le séjour de votre chien à Almaty, basés sur mon expérience de bientôt quatre ans :

 

Au moment de choisir un logement :

Beaucoup de propriétaires refusent de vous louer leur appartement/maison si vous avez un chien. Pensez à le préciser à l'agence immobilière au préalable, afin qu'il n'y ait pas de malentendu. Car cela peut vraiment être un problème. Vous finirez bien sûr par trouver un logement qui vous convienne, car il y a toujours des propriétaires "dog-friendly", mais il faut vraiment le préciser à l'avance, pour ne pas perdre de temps ou avoir de mauvaise surprise après !

 

Au moment de partir en vacances :

Je laisse ma chienne au chenil d'Andreï. Ce monsieur s'occupe d'élevage, de dressage et de gardiennage dans une immense propriété située à environ 45 minutes du centre-ville, en banlieue.

Ce n'est pas le grand luxe, mais ça fonctionne très bien. Votre chien bénéficie d'un box individuel chauffé en hiver, la nourriture de votre choix est incluse dans le tarif (environ 30000 KZT soit 150€ pour dix jours, vous pouvez aussi payer en dollars), et il est promené à votre demande. Ils peuvent même passer chercher en ville (et ramener), laver ou dresser votre animal (en russe) si vous le souhaitez et, s'il tombe malade pendant son séjour, il sera soigné gratuitement. Je peux en témoigner : ma chienne a eu droit à un vaccin contre la toux du chenil l'hiver dernier... 

Voici l'endroit :

P1020467

C'était tôt le matin donc il n'y avait encore personne, mais ce grand champ sert à entraîner les chiens (agility, garde etc). Les chiens de compagnie sont promenés dans un autre champ derrière les préfabriqués/containers.

P1020469

Bâtiment en dur contenant divers chenils. Il n'existe pas de boxes à la fois intérieurs et extérieurs, donc il faut choisir entre les deux.

P1020472

Les boxes sont très grands, mais c'est à vous d'amener ce qui fera le confort de votre chien, panier, couvertures, éventuellement tapis...

Bref, si votre chien est du genre rustique, ça lui conviendra très bien. Dans le cas contraire, vous pouvez opter pour d'autres solutions de gardiennage, par exemple chez un particulier, ce qui est tout à fait possible ; dans ce cas, renseignez-vous auprès de l'AIWC.

Autrefois, il était possible de débarquer un beau matin avec l'animal et de le laisser sur place pour dix jours, mais comme je l'ai précisé au début de ce billet, le nombre de chiens domestiques augmentant, il vaut mieux désormais réserver à l'avance, surtout en période d'affluence (genre vacances d'hiver ou d'été). 

Contact ici (ils ont même un p'tit website en anglais, mais il vaut mieux qu'un russophone passe l'appel) :

http://www.k9.kz/eng/index.html

 

La bouffe/Les accessoires :


La marque la plus largement disponible en ville est Pedigree. Personnellement je ne m'embête pas, j'achète mes croquettes au supermarché le plus proche de chez moi. Ils ne vendent que des croquettes pour gros et petits chiens (ce qui reflète bien la population canine ici, y a presque rien entre le chihuahua pour la compagnie et le berger allemand pour la garde). Du coup ma chienne de taille moyenne est nourrie aux croquettes pour petit chien. Enfin aux dernières nouvelles, elle ne s'en porte pas plus mal.

Il existe plusieurs animaleries en ville et elles sont plutôt bien achalandées. Bon, tout est vendu à prix d'or (le panier pour chien à 15000 KZT soit 75€ on l'a bien senti passer), mais pour des paniers, laisses, colliers, vitamines etc., pas trop chers, vous pouvez aussi aller au bazaar. Le seul truc que j'ai du mal à trouver : des os à mâcher de qualité (qui ne provoquent pas de troubles intestinaux quoi...). On peut toujours les remplacer par de vrais os, disponibles dans n'importe quelle boucherie. Celle du Ramstore Furmanova en vend par sacs entiers, tout à droite de son stand. Mais ils contiennent encore de la viande, donc vu la quantité, ils sont à congeler tout de suite et à sortir de temps en temps si votre Médor a été bien sage.

 

Les soins vétérinaires :


Même si comme moi vous avez la chance d'avoir un animal solide, vous devrez quand même vous rendre chez le vétérinaire au moins une fois par an, pour ses vaccinations. J'en avais choisi un au hasard sur la liste fournie par l'AIWC et comme j'en ai été satisfaite, eh bien j'y suis restée. Le cabinet est spartiate mais nickel, et la véto sait s'y prendre avec les animaux, même les plus récalcitrants (j'aime autant vous dire que la mienne ne moufte pas avec elle, ce qui est presque miraculeux ^^). Pareil pour son assistant. J'achète au comptoir de l'entrée mon "fransouski ukol" (vaccin français) pour 6000 KZT (environ 30 €), je rentre dans le cabinet, et en cinq minutes c'est expédié. Je retourne au comptoir pour qu'on me tamponne le passeport du chien et c'est terminé. 

Attention ! Le fameux "fransouski ukol" n'inclut pas le vaccin contre la toux du chenil. Pensez-y avant d'envisager toute solution de gardiennage !

Beaucoup d'amis m'ont rapporté avoir été satisfaits des vétérinaires d'Almaty, d'une manière générale, notamment en ce qui concerne la chirurgie (stérilisation des chats...). 

L'adresse du mien, qui est sans rendez-vous et qui a aussi un service d'urgences (mais il y en a plein d'autres) : 

Animal Medical Clinic
Navoi, 308/1
+ 77272295784, +77017313369

 

Où mon animal peut-il faire ses besoins ?


L'interdiction aux chiens de certaines pelouses est récente et témoigne de la nuisance causée par les excréments aux riverains. Donc si vous vous promenez en ville, je vous recommande de ramasser les crottes de votre animal. Et ce, même si des employés municipaux viennent tout nettoyer plusieurs fois par semaine et si, à ma connaissance, aucune loi ne vous y oblige encore. Il y a trois ans je ne le faisais pas, mais le quartier était moins fréquenté et moins entretenu. Aujourd'hui de plus en plus de propriétaires de chiens ramassent. Ca vous évitera au passage de vous faire engueuler par les passants, qui trouvent ça dégoûtant (car ça l'est, surtout l'été) et n'hésitent parfois pas à vous le dire.

Avec quoi ramasser ?

C'est une excellente question, vu que les sachets spéciaux prévus à cet effet sont loin d'être en vente partout (pour être franche, je n'en ai jamais trouvé). Mais il y a un excellent substitut à ça : il suffit de récupérer les sachets en plastique transparent qui servent à emballer les légumes, au supermarché ou au bazaar. N'hésitez pas à en demander en supplément. Ensuite, pour les jeter, vous n'aurez que l'embarras du choix : à Almaty, on trouve des poubelles quasiment tous les cent mètres. Simple et efficace.

 

Faut-il avoir peur des chiens errants ?

Il y en a de moins en moins, car la municipalité s'en occupe (ainsi que, depuis peu, une association). Cependant, si vous allez vous promener au bord de la rivière, ou près de sites en travaux, vous en croiserez, parfois en meute, et surtout l'hiver. Ca peut avoir quelque chose d'impressionnant, mais la plupart d'entre eux sont pacifiques et certains sont même très amicaux, au point de finir par se faire adopter par les riverains. Comme la petite Gheeta (ci-dessous à gauche), qui traîne depuis deux ans dans mon quartier, joue beaucoup avec ma chienne, se fait nourrir par tout le monde et bénéficie même d'une niche dans une cour d'immeuble :

 

P1010870

Cependant, au cas où vous tomberiez sur des individus agressifs, voici la marche à suivre : ces animaux ont en général peur des humains. C'est votre chien qui les attire, ils n'en ont pas après vous : ils ont peur de vous. Donc n'hésitez pas à vous retourner vers eux en leur faisant fermement signe de partir. Dans la plupart des cas, ça fonctionne.  Au pire ils vous suivront, à distance, sur quelques dizaines de mètres, jusqu'à ce que vous ayez quitté leur "territoire".  Cela ne m'est arrivé que deux fois en quatre ans : plus de peur que de mal !!

Dans tous les cas, évitez de toucher ces animaux, qui ne sont pas vaccinés et peuvent donc être porteurs de la rage, ou tout simplement de choses aussi peu sympathiques que la gale ou les puces. C'est aussi pour cela qu'il est important de bien faire vacciner votre chien chaque année. 

Posté par Clairekaz à 12:29 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

03 septembre 2013

Turkestan

Malgré ce que son nom (encore un -stan) pourrait laisser croire, le Turkestan n'est pas un pays, mais une région du Sud du Kazakhstan, située non loin de Shymkent. Son chef-lieu est (suspense...) la ville de... Turkestan. Où il vaut la peine, si comme beaucoup de touristes vous êtes venus en voiture depuis Shymkent, de s'arrêter déjeuner avant d'aller sur le site historique. 

P1050946

P1050947

P1050948

Comparé à Almaty, c'est carrément pas cher... Même pas 1 € la brochette !

P1050950

Thé chaud de rigueur, même si vous mangez chaud et qu'il fait plus de 40°C. On dit que c'est rafraîchissant. J'ai testé, et ma foi... ne m'en suis pas plus mal portée.

Situé sur l'ancienne Route de la Soie, non loin de la ville de Shymkent, le Turkestan est donc surtout renommé pour le mausolée Hodja Ahmet Masawi, classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco. 

P1050954

P1050952

 

Ce mausolée attire autant de pèlerins que de touristes. Il renferme en effet les reliques d'un saint, et des musulmans de tous les pays environnants viennent se recueillir sur son tombeau. D'après ce qu'on m'en a dit, pour un Kazakh, le faire une fois dans sa vie, c'est quelque chose. Il attire aussi les oiseaux. Des centaines de pigeons nichent dans le frontispice.

P1050959

De face, il n'a l'air de rien, mais il faut en faire le tour. En pleine rénovation, il commence à ressembler à ses célèbres confrères ouzbeks. Les mosaïques de deux façades et de quelques coupoles ont déjà été refaites :

P1050963

P1050970

P1050973

P1050980

L'intérieur subit également quelques travaux, et un caravansérail flambant neuf a été reconstitué à l'extérieur.

P1050987

On peut aussi visiter les bains et les cuisines, situés sous terre, pour se protéger des rigueurs climatiques (été étouffant, hiver glacial). Le saint a vécu longtemps dans un de ces souterrains, où il s'était fait aménager une pièce, où il étudiait le Coran et recevait ses disciples (lesquels descendaient et remontaient par une espèce de puits), et d'où il n'est pas sorti pendant plusieurs années. 

P1050986

Les bains, avec leurs ustensiles exposés au milieu. Salle chaude, salle froide, vestiaire. Hommes et femmes s'y succédaient un jour sur deux.

Conseils pour la visite :

Les femmes doivent se couvrir la tête, et les épaules et les jambes ne doivent pas être dénudées. Des foulards sont disponibles à l'entrée, mais comme ils doivent servir environ cinquante fois par jour, si vous êtes une femme et pointilleuse sur l'hygiène, pensez à emporter le vôtre... Et n'oubliez pas de laisser une petite pièce dans les boîtes prévues à cet effet, il paraît que ça porte bonheur !

Pour voir tout le site, comptez deux bonnes heures, car il y a beaucoup de choses à voir et c'est très vaste.

J'ajouterai pour terminer que ce site est l'un des rares au Kazakhstan à être flanqué d'une bonne rangée de boutiques de souvenirs. N'hésitez pas à aller y faire un tour, ne serait-ce que pour acheter une amulette porte-bonheur (qui vous protégera du mauvais oeil - on sent l'influence turque) ou une bouteille de jus de mûre blanche bien frais, localement produit, sucré et délicieux :

P1050996

Posté par Clairekaz à 19:06 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

Shymkent

Shymkent est une ville du Sud du Kazakhstan, proche de l'Ouzbékistan et de sa capitale Tashkent. Je dirais qu'il y a le même genre de différence entre Almaty/Astana et Shymkent qu'entre Paris et Marseille...

kz map

J'ai trouvé la ville beaucoup plus kazakhe que toutes celles que j'avais pu visiter jusqu'à présent. La langue kazakhe y est plus pratiquée dans la vie de tous les jours (même si bien sûr tout le monde parle aussi le russe) et l'islam y est plus présent. 

Bien que cette visite remonte au mois de mai, il y faisait déjà une chaleur écrasante, genre 40°C à l'ombre ! (Bon, en hiver, apparemment, il neige et il fait -30°C, comme partout ailleurs.) Une mosquée flambant neuve venait d'être ouverte, financée par l'émirat d'Abu Dhabi :

P1050941

Shymkent signifie "ville verte" en kazakh. Elle est en effet renommée pour son agriculture (notamment les tomates, melons et pastèques) et ses parcs, dont voici quelques exemples :

P1050893

 

P1050899

P1050905

Les trois images ci-dessus : Parc du Président, et les suivantes : autres parcs.

P1050914

Vue sur Shymkent.

P1050917

On peut faire du pédalo ou de la barque sur ce petit canal.

P1050924

 

Shymkent est aussi connue pour ses plantes médicinales. Ce dernier aspect est important pour l'économie locale puisqu'on y trouve à la fois une usine de médicaments et toutes sortes de tisanes ! Comme toutes ces plantes poussent à l'état sauvage dans la steppe, il n'est pas rare de croiser des "cueilleurs" sur le bord de la route. Si vous ouvrez la fenêtre de la voiture, vous comprendrez leur concentration rien qu'au parfum qui flotte dans l'air, et qui rappelle un peu l'odeur de la garrigue !

Quant à la gastronomie, on trouve un peu partout des restaurants ouzbeks (dont la cuisine est renommée dans tout le pays), et il serait bien dommage de s'en priver :

P1050934

Plafonds ouvragés...

P1050936

Samsa (pâte feuilletée fourrée à l'agneau, disponible dans des formes plus originales que dans le reste du pays !).

Enfin, n'hésitez pas à aller faire un tour au musée régional, qui renferme des vestiges préhistoriques, une yourte entièrement reconstituée, un grand herbier, et au premier étage des choses plus étonnantes comme des satues de gloires locales (des lutteurs devenus champions olymiques), des reconstitutions de pièces de maison à la russe, ou des objets datant d'une cinquantaine d'années, instruments de musique, machines à écrire, vieilles télés, tricots... Pour les fans de l'époque soviétique comme pour les simples curieux, je pense que ça vaut le coup d'oeil.

 

P1050889

Et dans le jardin du musée, ces statues devenues rares, sortes de totems nomades destinés, il n'y a encore pas si longtemps, à protéger les yourtes. 

Posté par Clairekaz à 18:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 août 2013

Astana

Je n'ai eu l'occasion de visiter Astana que récemment et en coup de vent, lors de voyages éclair. 

Cette ville a, dit-on, remplacé Almaty en tant que capitale du pays car à l'endroit où elle se situe (au Nord), le risque sismique est inexistant. 

Astana se trouve dans la steppe. C'est une immense ville plate, et neuve, avec des bâtiments à l'architecture complètement folle. Elle continue à se développer de façon tentaculaire en direction de l'aéroport et à attirer toujours plus de monde. En fonction des nationalités, il y a d'ailleurs autant voire plus d'expatriés dans cette ville qu'à Almaty...

Ci-dessous quelques photos d'une balade que j'ai pu y faire, entre l'hôtel et le centre commercial Khan Shatyr, à la faveur de quelques heures de pause inattendues. C'était au mois de février, je n'avais emporté qu'une paire de bottes à talons et j'ai bien galéré pour ne pas me casser la figure sur les trottoirs gelés. ;-) Jugez par vous-même de l'immensité et de l'architecture originale de cette ville...

P1040723

P1040725

P1040731

P1040732

P1040736

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1040744

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le centre commercial Khan Shatyr (ou faire du shopping à Astana)


Outre son architecture originale, ce centre commercial ressemble à n'importe quel mall dubaïote ou occidental. Les marques qui y sont vendues aussi.  J'y étais allée pour me dénicher en urgence une robe de soirée, et, à ma grande surprise, je n'ai eu que l'embarras du choix ! Il paraît que l'offre est tout aussi abondante dans les autres centres commerciaux de la ville. Sur ce point, il faut bien avouer qu'Astana a une longueur d'avance sur Almaty, bien que les Mega, Essentai et autres aient aussi leur charme... (Et leur Burger King ^^)

P1040742

P1040739

P1040740

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au dernier étage du Khan Shatyr, on trouve une plage artificielle ouverte toute l'année (ce qui doit présenter un certain intérêt l'hiver par -40°C...) et des mini-montagnes russes. Je vous aurais bien mis une photo, mais ce jour-là malheureusement, l'étage était fermé au public.

J'en entends déjà certains s'insurger : elle est allée à Astana et tout ce qu'elle a fait, c'est du shopping ? 

Ben en fait... oui. N'y étant pas allée pour le tourisme, j'étais déjà bien contente de pouvoir me libérer une heure ou deux pour aller me promener !

Ah oui, lors d'un autre séjour, j'ai eu l'occasion de déjeuner dans un restaurant japonais pas mal du tout, appelé Izumi, et que je recommande :

P1030125

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Je reconnais que les sushis avaient une couleur bizarre, mais ils avaient un très bon poulet teriyaki ! ^^)

Posté par Clairekaz à 12:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 août 2013

Que ramener du Kazakhstan ?

Que vous soyez ici en voyage d'affaires, en vacances ou pour plus longtemps, vous vous êtes peut-être retrouvé en panne d'inspiration à un moment ou à un autre. Ici les boutiques n'ont pas pignon sur rue et il peut être difficile, quand on n'a que quelques heures devant soi, de trouver des souvenirs à ramener à sa famille, à ses collègues, amis... De plus, le duty-free de l'aéroport n'est pas toujours ouvert, surtout pour les vols de nuit.

Et contrairement à ce que l'on pense, le choix est assez vaste !

 

Produits alimentaires :

- Les chocolats Rahat, Made in Kazakhstan (l'usine se trouve près du grand bazaar). Ils sont délicieux et pas chers. Ils se déclinent sous forme de tablettes et de carrés à l'effigie du pays, en bonbons que renferment de belles boîtes métalliques en forme de yourte, en forme de pomme (symbole de la ville)... Ils sont disponibles à l'aéroport et également dans les supermarchés Ramstore.

- Le caviar : pas donné mais moins cher qu'en Europe, un beau cadeau toujours apprécié, quand on veut faire une folie. Un pot du meilleur caviar noir coûte environ 30000 KZT (150 €) au supermarché Stolychini. Mieux vaut qu'il voyage en soute, avec son ticket de caisse. Sinon, vous pouvez aussi l'acheter à l'aéroport.

- Les biscuits et gaufrettes disponibles dans n'importe quel supermarché. Fabriqués localement ou en Russie, très populaires en ville, très bon marché, ils feront les délices de vos proches (si vous n'avez pas tout grignoté pendant le trajet ;-).

- Si vous connaissez des gens portés sur les défis, essayez de leur ramener une petite bouteille de lait de jument ou de chamelle, pour voir. (Niark.) Vous les reconnaîtrez facilement au rayon frais des supermarchés car l'animal est dessiné dessus.

 

Artisanat kazakh :

- Des pantoufles en feutre, elles sont superbement décorées, se déclinent dans toutes les tailles et toutes les couleurs et sont très confortables l'hiver,

P1060568

- Pour les amateurs d'équitation, une cravache (certaines, à base de pattes d'animaux empaillés, sont assez sophistiquées),

- Pour ceux que cela intéresse, une toque en cuir et fourrure avec queue de renard : dans ce cas, exigez le certificat qui vous permettra de la faire passer à la douane sans souci. Ces toques sont somptueuses, elles sont traditionnellement utilisées par les chasseurs.

On pouvait trouver tous ces produits, et bien d'autres encore, au dernier étage du Tsoum, mais ce centre commercial est hélas en travaux depuis plusieurs mois, il faut donc se rabattre sur le bazaar ou les lieux touristiques (Kok-Tobe...) pour les acquérir.

 

Artisanat kirghiz :


Je recommande vivement la marque Tumar, qui vend toutes sortes de produits en feutre. Et plus particulièrement :

- de superbes écharpes en soie et feutre (entre 4000 et 11000 KZT, soit entre 20 et 50 euros environ), très populaires auprès des dames,

P1060564

Ci-dessus, un exemple d'écharpe (mais il y en a beaucoup d'autres, avec des motifs et des couleurs différents) avec un béret et des mitaines.

- de ravissantes broches et accessoires en forme de fleurs (environ 4 € pièce).

Ils vendent aussi pas mal de choses pour les enfants, des jouets, des petites chaussures, etc.

La plus grande de ces boutiques se situe dans le centre commercial Lifetown (Mendikulova/Bekturova).

 

Artisanat ouzbek :


Si vous en avez l'occasion, ne manquez pas la grande foire artisanale organisée une fois par mois au Musée National (Furmanova/Joldasbekova). Vous vous acquittez du droit d'entrée (100 KZT) et ensuite, à vous le super shopping ! Il y a de tout, à tous les prix, artisanat kazakh, kirghiz, et ouzbek.

almatycraftsfair

Je recommande plus particulièrement :

- Les grands plaids brodés, absolument superbes. Le prix est à négocier. Evidemment c'est un peu cher (ça coûte environ 75 €), mais c'est tellement beau que ça vaut vraiment le coup ! Les plus courants sont sur fond rouge ou noir, il y en a aussi brodés en bleu clair sur fond blanc mais personnellement, j'ai un faible pour les rouges à fond blanc, comme celui qui décore mon canapé :

P1060563

(Bon, la photo n'est pas top mais ça vous donne une idée du style)

Pour finir, je vous déconseille de ramener :

- Du miel. C'est un produit star d'Almaty, il est absolument délicieux et disponible partout en ville, mais plusieurs amis m'ont rapporté avoir eu de plus ou moins gros problèmes à la douane, ici ou ailleurs. Donc profitez-en, mais ici seulement !

- Des boissons, si votre vol n'est pas direct et qu'elles voyagent avec votre bagage à main. Même achetée à l'aéroport et transportée dans un sac scellé, il y a toujours un risque que votre bouteille soit confisquée lors de votre transit (mésaventure vécue à Amsterdam).

- De la vaisselle ouzbèque. Bien que splendides, ces plats ouvragés se brisent très facilement, outre leur poids non négligeable dans une valise. Donc vous pouvez essayer de les transporter entre plusieurs couches de vêtements, mais à vos risques et périls... Par contre si vous habitez ici, ils décoreront avantageusement votre intérieur !

P1060046

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à mes amies du groupe francophone qui m'ont offert cette jolie théière !

Voilà, bien sûr cette liste n'est pas exhaustive, elle regroupe simplement mes coups de coeur ainsi que mes classiques (ceux qui font toujours plaisir à ma famille et à mes amis quand je rentre). N'hésitez pas à farfouiller dans les rayons des bazaars et autres boutiques, vous ferez certainement bien d'autres trouvailles intéressantes !

Posté par Clairekaz à 22:10 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,